(expo, page 2) FAQ BAC STD2A

Pour accéder à la page de présentation des niveaux et pôles par des travaux, cliquez ici →

Pour accéder à la page dédiée à la candidature en Seconde et à son formulaire, cliquez ici →

SÉLECTION

Quels sont les critères de sélection des candidats ?
Trois critères seront pris en compte pour la sélection du dossier :
• Niveau scolaire (en particulier le français)
• Motivations pour la filière STD2A
• Qualité des travaux présentés

Quel est le niveau en dessin demandé ? Faut-il savoir dessiner ?
Un goût pour tout ce qui touche aux domaines artistiques au sens large est plus attendu qu’une grande maîtrise du dessin, mais en seconde il faut pratiquer régulièrement (tous les jours) le dessin sous toutes ses formes et surtout ne pas s’enfermer dans un « style »ou copier systématiquement.

Il est sans doute préférable d’avoir quelques qualités graphiques mais l’apprentissage régulier et les conseils des professeurs vous feront progresser et trouver votre personnalité.

Une pratique des autres formes d’expression comme la peinture, le volume, les maquettes ou la photographie sont également souhaitables ainsi q’ une grande ouverture d’esprit et une envie d’apprendre.
C’est préférable mais il faut surtout avoir de l’appétence pour le dessin sous toutes ses formes (croquis, schéma, dessin d’observation, volume,…)

Quel est le niveau scolaire demandé ?
Les élèves doivent avoir suffisamment de pré-requis dans les domaines littéraires et scientifiques et de savoirs être pour répondre aux exigences d’une seconde générale. 

Combien y a t il de candidats en moyenne chaque année ?
Entre 100 et 300 candidatures selon les années.

Comment se passe le traitement du dossier des candidats entre les 3 établissements Auguste Renoir, Maximilien Vox et Boulle ?
Le premier vœu est très important car souvent les trois établissements font le plein dès la première sélection. Un seul dossier doit être envoyé obligatoirement à l’établissement correspondant au premier vœu. Puis dans chaque établissement une commission de sélection constituée avec des enseignants des disciplines générales et d’arts appliqués se réunit et retiennent les dossiers. 

En fonction des places susceptibles d’être vacantes à l’issue de l’étude des premiers vœux, les trois établissements constituent une commission commune pour examiner les dossiers non retenus afin de compléter les listes principales et complémentaires.

Peut-on intégrer le lycée, en première ? Si oui, comment ?
Selon les quelques places vacantes correspondant à des déménagements ou à une éventuelle réorientation, les candidats doivent remplir un dossier et la commission de sélection se réunit pour choisir les dossiers. Une grande motivation est souhaitable pour intégrer la STD2A.

LE LYCÉE

Combien y a t il de classes et d’élèves par classe ? Combien y a t il d’élèves au total dans l’établissement ? 
L’établissement est constitué de 6 classes du secondaire à 30 élèves (2 secondes, 2 premières et 2 terminales) donc de 180 lycéens et de 5 formations du supérieur : 3 DNMADE, 1 BTS photo et une FCND (formation complémentaire non diplômante) environ 180 étudiants.

Quel est le contenu des cours d’arts appliqués ? Qu’y apprend-on ?
– L’objectif est de nourrir des savoirs et ancrer des connaissances pour favoriser la créativité dans tout domaine du Design et des métiers d’art. On y apprend à utiliser toute forme d’outils, du manuel (les bases du dessin de la  peinture, de la typographie, du fusain, des maquettes,…) au numérique. On y travaille des techniques graphiques variées, du volume, de la couleur : ce que nous nommons « la boite à outils ».
– Mais aussi lire et comprendre une demande en Arts Appliqués, ce qui suppose de répondre à un cahier des charges, ensemble de contraintes à respecter pour mener à bien des « microprojets ».
– Rédiger mais aussi présenter sa démarche oralement.
– Mettre en valeur son travail avec exigence et soin.
– L’écriture et les activités manuelles en générale sont privilégiées avant de finaliser son travail avec l’outil informatique.
-En clair, on y apprend à devenir quelqu’un de passionné, exigent, qui a envie de se cultiver et de s’ouvrir sur le monde complexe qui nous entoure pour le comprendre.

En ce qui concerne les matières générales, quelle est la différence avec celles enseignées en lycée général ?
En classe de seconde aucune différence.
En première et terminale les programmes sont différents de ceux des baccalauréats généraux, ils sont adaptés à la filière. 

Quelle est l’ambiance dans l’établissement ? Est il compétitif, bienveillant, familial ?
L’ambiance est conviviale et plutôt familiale. La petite taille du l’établissement nous permet d’accompagner les jeunes de façon individualisée.

Est-ce une formation difficile ?
C’est une formation passionnante mais exigeante sur le plan de l’investissement personnel et la quantité de travail à fournir. Les élèves doivent gagner rapidement en autonomie pour gérer et anticiper l’élaboration des travaux demandés.

Comment sont pris en charge les élèves qui ont des difficultés ?
Une équipe pluridisciplinaire est présente pour accompagner les jeunes en difficulté CPE, infirmière, médecin scolaire et psychologue de l’Education nationale. Le GPDS se réunit tous les deux mois pour veiller sur les élèves en difficulté. L’équipe pédagogique est à l’écoute. Nous avons chaque année une dizaine d’élèves en difficultés de tous ordres.  

Est ce possible de changer de voie et de reprendre un cursus général ? Si oui, quand ?
Ā l’issue de la classe de seconde il est possible de poursuivre ses études dans la voie générale. Cela se prépare dès que le jeune doute de sa motivation.

Quelle est la différence entre le lycée Auguste Renoir, et les deux autres lycées publics (Boulle et Maximilien Vox) ?
Du point de vue de la qualité de la formation aucune. Mais historiquement le lycée Boulle a un taux de pression très élevé  car il est connu à l’international puis vient le lycée Maximilien Vox qui se situe dans le centre de Paris et enfin arrive le lycée Auguste Renoir qui se situe dans le 18e à la place Clichy au carrefour de 4 arrondissements, le 8e 9e17e et le 18e. C’est pourquoi le premier vœu est important selon le niveau et la motivation de l’élève.

POURSUITE D’ÉTUDES

Quels sont les débouchés de cette formation ?
Les métiers sont très diversifiés et pas nécessairement dans le domaine de l’art. Faire une formation STD2A c’est s’ouvrir au monde et mieux le comprendre grâce à une culture artistique et culturelle approfondie. 

DN MADE (DIPLÔME NATIONAL DES MÉTIERS D’ART ET DU DESIGN)
Préparés en lycées et en écoles, en 3 ans après le bac, ces cursus accueillent des bacheliers STD2A. L’accès est sélectif. Le DN MADE permet d’acquérir des connaissances et des compétences professionnelles dans les champs des métiers d’art et du design. Le cursus prévoit une spécialisation progressive et une individualisation du parcours. 

14 mentions sont proposées : animation ; espace ; événement ; graphisme ; innovation sociale ; instrument ; livre ; matériaux ; mode ; numérique ; objet ; ornement ; patrimoine ; spectacle.

Les diplômés peuvent ensuite occuper un emploi d’assistant de créateur. Il est conseillé de poursuivre ses études pour accéder à un emploi de designer.

ÉCOLES D’ART
Certains bacheliers STD2A intègrent une école d’art qui délivre, en 2 à 5 ans, des diplômes spécialisés dans un domaine  graphisme, stylisme, architecture intérieure, design de produit, cinéma d’animation, multimédia etc. L’accès est très sélectif, en particulier dans les écoles publiques. Les bacheliers STD2A s’y retrouvent en concurrence avec des bacheliers généraux.

Réparties sur l’ensemble du territoire, les écoles supérieures d’art, dites des beaux-arts, recrutent les bacheliers sur concours, propre à chaque école. Un 1er cycle mène au DNA (diplôme national d’art) en 3 ans et confère le grade de licence ; un 2e cycle, en 2 ans mène au DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) qui confère le grade de master (bac + 5). Trois options au choix : art, communication ou design, qui peuvent être assorties de mentions.

Les trois écoles nationales supérieures d’art (Ensba, Ensad, Ensci) proposent une formation en 5 ans post-bac, accessible sur concours très sélectifs. L’accès est possible à d’autres niveaux, selon diverses modalités. Leurs diplômes confèrent le grade de master (bac + 5).

Beaucoup d’écoles privées, souvent coûteuses, proposent des formations en 3 à 5 ans dans de nombreux domaines professionnels (animation, architecture intérieure, bande dessinée, design de produit, game design, design graphique, illustration, stylisme de mode ou webdesign, par exemple). Renseignez-vous, avant de vous inscrire, sur les programmes, les équipements, la reconnaissance par l’État, la situation des anciens diplômés, etc.

UNIVERSITÉ
Certains bacheliers STD2A s’engagent dans un cursus universitaire. Une solide culture générale et des qualités d’expression en français sont indispensables. Et ce, même dans les formations artistiques, plus théoriques que pratiques.

Les jeunes motivés par le professorat s’inscrivent en licence mention arts, arts plastiques avant de poursuivre en master, pour 2 ans. Un niveau bac + 5 est requis pour enseigner dans les établissements scolaires.

Selon les licences et les universités, plusieurs parcours dont proposés : arts plastiques, arts appliqués, design, design graphique et design d’interaction, arts plastiques et management artistique, cultures et patrimoines, études visuelles, multimédia et arts numériques, médiation culturelle, etc.

Suivre le lien suivant :
https://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac/Apres-un-bac-techno/Que-faire-apres-le-bac-STD2A-sciences-et-technologies-du-design-et-des-arts-appliques

La MANAA a été supprimée. Les élèves qui obtiennent un BAC général peuvent maintenant accéder directement aux formations supérieures comme ceux qui ont un BAC STD2A. Dans ce cadre, quels sont, selon vous, les avantages à faire un BAC STD2A plutôt qu’un BAC général ?
Si on est passionné par les métiers liés à l’art et au design il est préférable d’avoir des bases solides en suivant les enseignements de la filière STD2A, mais si on ne se projette pas dans ces domaines, alors il est bien sur préférable de s’orienter vers un bac général.